CHU de Bordeaux : l’Ordre des MK déclare la guerre à l’Ostéopathie exclusive !

30-10-2012

Scandaleux, injuste discriminatoire, les mots ne sont pas trop forts pour décrire la situation que vit une équipe d’ostéopathes exclusifs bordelais... 

Leur renvoi, pur et simple sans autre forme de procès au prétexte qu’ils ne sont pas professionnels de santé au sens juridique du terme frise l’aberration et relève d’une pure malhonnêteté intellectuelle. 



Depuis 2003, une équipe d’ostéopathes exclusifs œuvre au sein du CHU de Bordeaux, bénévolement. Ce travail réalisé en toute intelligence a fait ses preuves et a récompensé l’avant-gardisme dont avaient fait preuve les chefs de clinique de l'unité fonctionnelle de néonatalogie et de l'unité de cardiopathies congénitales de l'enfant.  
L’objectif premier de ce travail : le bien être de ces tous petits que nous avons tous à cœur de protéger et d’aider. L’implication et l’application de cette équipe d’ostéopathes exclusifs apportaient une amélioration notable à ces petits d’homme. 

Preuve en est au statut de collaboration expérimentale du début, succédait une convention de collaboration. 

Fin octobre,  la nouvelle tombe comme un couperet, une véritable sentence, si les ostéopathes incriminés sont atterrés, cela n’est rien comparé au désarroi des chefs de clinique des services concernés. 

 Pendant ce temps, l’ordre des Masseurs-Kinésithérapeute se gargarise et parle même d’un résultat majeur pour la défense de l’exercice de leur profession. 

  • Comment l'administration de l'hôpital peut-elle justifier un tel mépris à l’égard de ces professionnels ostéopathes en particulier et du monde de la médecine ostéopathique exclusive en général ? 
  •  Comment, à l’heure où les différentes études sur la sinistralité tendent à prouver que les ostéopathes exclusifs sont moins iatrogènes que ceux dit professionnels de santé, une telle décision peut-elle être prise ? 
  •  Est-ce à dire que le titre d’ostéopathe n’est pas le même pour tous ? 
  • Comment cette administration peut-elle justifier cette rupture de contrat ? 
  •  Faut-il en appeler à l’arbitrage d’un tribunal pour que souffle un sentiment de justice et d’équité chez nos responsables de santé, à commencer par celle des patients ? 

Le Registre des Ostéopathes de France, fort de sa vocation ordinale prônant l'éthique, la déontologie et l'expertise, a le devoir de soutenir ces ostéopathes afin de promouvoir notre profession.  

  Il serait intéressant de connaître la formation de ceux qui remplaceront cette équipe expérimentée. Nous demandons à l'université de Bordeaux de se rapprocher des centres de formation reconnus afin de les intégrer dans une vraie filière afin de former des professionnels de l'ostéopathie et non des techniciens ostéopathes. 

 Une chose est sûre, le R.O.F. ne va pas rester les bras ballants à contempler cette injustice qui ne sert que des intérêts partisans et non la sécurité du patient et la défense de l’ostéopathie de qualité. 

 La preuve est faite que l’ostéopathie est en danger, le temps de la mobilisation est venu.  

 Ostéopathe exclusif à haut niveau de formation, vous qui pratiquez tranquillement dans votre cabinet, il est temps de rejoindre les syndicats et le R.O.F. pour défendre les intérêts de notre profession. 

 

 




Voir toutes les actualités

TROUVER UN OSTÉOPATHE
près de chez vous

Sélectionnez un département

(+) de critères
En composant ce Numéro vert, vous pourrez obtenir des renseignements sur l'ostéopathie, les coordonnées d’ostéopathes membres du R.O.F. près de chez vous.
Appel gratuit depuis un poste fixe.