MINI SITES : BILAN D'ETAPE

Notre flotte de mini sites professionnels est en place depuis fin mars. Elle comporte 240 unités identifiant environ un tiers des adhérents. Les moteurs de recherche commencent progressivement à  retrouver et à  référencer vos mini sites.

Nous pouvons effectuer un premier bilan de cette application en comparant la différence de référencement de certains cabinets entre le mois de septembre et aujourd’hui.

Dans les petites et moyennes villes

La réussite est évidente. Les praticiens étant moins nombreux que dans les grandes agglomérations, si vous êtes le seul ostéopathe de votre village, il est normal que les moteurs de recherche vous aient trouvé immédiatement. Prenons plutôt deux exemples d’agglomérations de taille moyenne: Nîmes et Bastia
  • En septembre 2009, aucun des deux adhérents exerçant à Nîmes n’apparaissait sur la première page de Google lorsqu’on faisait une requête «ostéopathe à nimes». Aujourd’hui, Olivier Villeneuve et Magali Péris apparaissent en première position (Google place toujours Google map en haut de page… on est jamais aussi bien servi que par soi-même…)
  • A Bastia, François Ottavi-Ménager apparaissait en septembre en première page et 7ème position mais uniquement grâce au «118 000». Aujourd’hui, les 3 adhérents qui ont acquis un site apparaissent en première page. L’adhérente qui n’a pas souscrit cette application n’apparaît pas. Pour la trouver, il est nécessaire de compléter la requête en mentionnant son nom. Ceci est un handicap car les patients qui recherchent un ostéopathe dans une ville ne connaissent pas de nom d’ostéopathe. Ils font une recherche en aveugle.

Dans les grandes agglomérations

Le référencement est plus difficile en raison du nombre de praticiens et de la présence de sites plus anciens, commerciaux ou non. Ainsi:
  • A Paris: le premier des 15 mini sites parisiens à apparaître est situé en 15ème page
  • A Lyon: le premier des 7 mini sites lyonnais à apparaître est situé en 8ème page
Le référencement va s'améliorer encore dans les semaines à venir.
Une autre raison pouvant expliquer que le référencement n’est pas encore ce qu’il pourrait être, est que certains propriétaires de ces sites n’ont pas encore renseigné le contenu. Pour l’instant, ces sites ne comportent que les informations de base pré existantes lors de la livraison. Ils ne sont donc pas jugés pertinents par Google. Ils ne sont pas vivants.
Rappelons quel’efficacité de cette solution passe aussi par la solidarité de chacun. Plus vous serez nombreux dans une même ville à posséder un site, plus votre site comprendra un contenu pertinent, mieux vous serez référencé.
Vous n’avez pas encore acquis de mini site. Il n’est pas trop tard pour rejoindre la flotte. Pour cela, cliquez ici
Vous souhaitez connaître les mini sites d'une ville en particulier, faites la requête suivante sur votre moteur de recherche: "ville.osteopathie.org". Exemple sur Grenoble, faites "grenoble.osteopathie.org"