COUP DE TONNERRE DANS LE MONDE OSTEOPATHIQUE

31-01-2017

Ostéopathes de Still, mobilisez-vous ! 


La Profession Ostéopathe en ordre de marche mais plus que jamais en danger …



L’ensemble des acteurs de la profession se réjouissait il y a quelques mois des décrets de formation enfin obtenus, donnant ses lettres de noblesse à l’ostéopathie. Il y a quelques jours, nous vous informions que la requête en Conseil d’Etat des kinésithérapeutes avaient été rejetée. Tout aurait pu aller pour le mieux.

Mais cela était sans compter sur le lobbying des uns et des autres, les informations distillées depuis des années auprès du Ministère mais également des ARS, des mutuelles et une réforme de notre système de santé.

Nous avions eu des échos en fin d’année, d’adhérents nous informant que l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes les appelait à venir rejoindre leur rang. Adhérents qui avaient déposé le diplôme de MK depuis des années…

Nous savions que ces mêmes MK allaient rejoindre le fichier RPPS et puis le verdict qui tombe : tous les professionnels inscrits au RPPS et qui sont ostéopathes se voient adresser un nouveau numéro Adeli, en 00. La confirmation nous est arrivée cette semaine avec le fichier de la DREES, qui nous permet de réaliser les études démographiques, avec une multitude d’ostéopathes exclusifs qui ne le sont pas.

Alors nous avons écrit à notre Ministre de tutelle, à Mathias ALBERTONE et envoyé cette communication aux médias, aux réseaux sociaux, et c’est à vous, Ostéopathes, d’écrire la suite de cette histoire, de vous mobiliser pour faire vivre l’Ostéopathie que vous pratiquez tous les jours.

Actuellement, aucun patient et ni aucun professionnel, s’il ne croise pas différentes données avec de nombreuses inconnues, ne peut certifier qu’un ostéopathe exerce uniquement sa profession. Et la sécurité du patient n’est plus assurée. 

Alors il existe notre Label DO MROF, qui est le seul à prôner l’exercice exclusif de ses membres ainsi que le haut niveau de formation. Mais là encore, nous allons devoir très rapidement modifier nos textes et nous vous préparons une AGE extraordinaire car il y a urgence. Urgence de nous protéger et chacun doit l’entendre et prendre son bâton de Still.

Nous devons nous rassembler et faire front tous ensemble. La période électorale, source d’instabilité ou d’immobilisme peut également permettre justement de faire entendre notre voix, celle de l’Ostéopathie. Nous devons nous mobiliser, au-delà des guerres de clochers et d’egos. 

Pour une grande partie d’entre vous, qui n’avez pas connu l’avant 2002, je peux vous assurer que le combat à mener va être de la même ampleur et qu’il faut vous rapprocher des ASP. Syndicats, R.O.F., faites votre choix mais rapprochez-vous de ses structures ou association. C’est le seul moyen d’avoir la puissance du nombre, à condition d’aller tous dans le même sens, avec force, courage et abnégation. Défendons ce que nous sommes en compagnie des patients qui nous plébiscitent.

A nous ensuite, responsables de ces structures, de porter vos souhaits au plus haut. Mais là encore, lorsqu’il y a danger, les dirigeants ont toujours réussi à marcher main dans la main.

 Alors nous voulons croire à cela…

 Nous voulons croire que chacun est capable de se réveiller de son confort, de s’investir pour sa profession, pour les patients, pour les futurs ostéopathes, pour l’avenir. Bien que les assemblées soient de moins en moins nombreuses, que de plus en plus un esprit de consommation est venu siffler dans les rangs des organisations professionnelles mais aussi bénévoles, nous voulons croire que chacun a été formé et pratique dans les règles de l’art et défend le souffle de Still chaque instant.

Comment pouvons-nous arriver à un résultat probant ?

Déjà il faut que chacun prenne conscience du danger. C’est l’exclusivité de l’ostéopathie que nous ne pouvons pas voir bafouée et devenir transparente. 

Nous avons interpellé la Ministre et attendons une réponse. Nous écrivons à tous les candidats à la présidentielle et il existe des oreilles attentives. Nous saurons vous communiquer les résultats le moment venu.

Mais en attendant, c’est à nous, ostéopathes, de montrer que nous avons la maturité de faire vivre notre profession. Rassemblons-nous autour d’un Label d’exclusif, créons notre propre système de gouvernance, débattons entre nous de ce que nous souhaitons. Ce qui n’est pas dicté par le haut peut être imposé par la base en rendant effectif le sens que nous voulons donner à la Profession. En s’imposant une éthique, une déontologie uniques, en parlant tous le même langage, avec le soutien de tous, y compris celui des patients, nous pourrons montrer notre différence.

Ecrivez-nous, rassemblez-vous, un grand brain storming est à lancer. Suscitons le débat et prenons les médias comme témoin. Nous sommes autant de votes en puissance et chaque vote sera important au printemps.

Le Registre prône ces valeurs depuis 1981, il s’est structuré et peut apporter son savoir-faire et son expertise, mais seul, nous ne pourrons pas imposer rapidement un système efficace plébiscité par tous. Pour exister, une Profession a besoin d’une organisation transversale et de syndicats. Nous avons tout cela. Et il faut que chacun puisse se reconnaitre et agir en bonne intelligence. Nous pouvons arriver au but relativement vite, si chacun y met du sien.

Arrêtons de raisonner en intérêts propres, dans un mode compétitif. Nous allons tous dans le même sens, avec des discours différents mais justement, c’est bien la multitude des discours et des points de vue qui nourrit une profession. Alors abreuvons l’Ostéopathie de la sève qui a toujours été la sienne et semons ce qui peut devenir l’arbre de demain. 

 

Stéphanie DURANTET
Présidente




Voir toutes les actualités

TROUVER UN OSTÉOPATHE
près de chez vous

Sélectionnez un département

(+) de critères
En composant ce Numéro vert, vous pourrez obtenir des renseignements sur l'ostéopathie, les coordonnées d’ostéopathes membres du R.O.F. près de chez vous.
Appel gratuit depuis un poste fixe.