Réseau de soins, et ça continue encore et encore…





Nombre d’entre vous ont été sollicités par le réseau "Ligne Claire" (Santé Mutuelle Services) créé par trois mutuelles : la Mutuelle générale (MG), la Mutuelle nationale des hospitaliers et des personnels de la santé et du social (MNH) et la Mutuelle nationale territoriale (MNT).





Ligne Claire est une plateforme d’accueil téléphonique dédiée aux adhérents de ces trois mutuelles. Elle leur fournit sur demande les coordonnées des professionnels les plus proches. Les usagers protégés par l’une des trois mutuelles restent libres du choix de leur ostéopathe et ne sont pas contraints de s’adresser aux seuls ostéopathes partenaires.

C’est donc un « partenariat ouvert » visant à faciliter l’orientation de ses adhérents vers des ostéopathes qualifiés, ...avec un plafonnement du tarif de la consultation.

Il est légitime de s’interroger sur cette proposition;voici l’éclairage que nous pouvons vous apporter, tout en sachant que la décision d’intégrer le réseau Ligne Claire reste et demeure un choix personnel. 
 

  • Quel praticien dûment formé a besoin de ce rabatage de patientèle en contrepartie de tarif imposé introduisant un esprit mercantile contraire à la déontologie la plus élémentaire ?
  • En développant une patientèle essentiellement composée d’adhérents à ces mutuelles, ne s’expose-t-on pas au risque de devenir dépendant des exigences de ces dernières ? (cf. Article 6 : durée de consultation, Article 8 : évaluation qualitative de la prise en charge ostéopathique).
  • Les ostéopathes partenaires sont issus de cursus différents, générant ainsi un melting pot de professionnels qui n’en doutons pas va faire réagir...
  • Le plafonnement de la consultation à 50,00 €, ce montant déjà inférieur à la moyenne nationale peut atteindre les -30 % selon les régions.
  • Le tiers-payant n’est pas compris dans la présente convention de partenariat, cependant et cela a retenu toute notre attention: “un dispositif de tiers payant...pourra être proposé par le biais d’autres voies contractuelles”
  • Rien ne semble indiquer que les honoraires ne seront pas remboursés, si vous n’intégrer pas ce réseau... 

Actuellement les réseaux de soins sont en pleine émergence, favorisés en cela par le vote de la Loi dite Leroux. Décriés par les uns, encensés par les autres, ils n'ont pas démontré d'impact sur la maîtrise des dépenses et sur l'efficience du système de santé (http://www.huffingtonpost.fr/frederic-bizard/reseaux-de-soins- conventionnes_b_2204867.html) .

Nonobstant, ils signent un virage sociétal et instaurent un nouveau type de relation entre les professionnels, les organismes et les usagers. L’ostéopathie bénéficie d’un pébliscite manifeste du grand public, elle représente un mets de choix et nul doute que les réseaux de soins s’engouffrent dans la brèche qu’est notre fragilité démographique. Cependant ne nous y trompons pas, ces offres aussi attractives soient-elles, conduisent ni plus ni moins à une vassalisation de notre Art.

En l’état le Conseil national du Registre des Ostéopathes de France ne cautionne pas un tel partenariat.

Il conviendrait de refuser ce laminage de notre profession naissante. En s’inscrivant dans ces réseaux, c’est un transfert des compétences des structures associatives tenues par des ostéopathes pour les ostéopathes et les patients vers le monde de la finance en dehors de toute éthique, déontologie et expertise. Le Registre par ses critères d’adhésion stricts, son Code de déontologie avec les structures permettant de le faire appliquer et sa norme Afnor Certification n’est-il pas un réseau de professionnels offrant des garanties où l’aspect mercantile n’entre pas en ligne de compte ?

Imposons notre vision de l’ostéopathie, une ostéopathie unie et indivisible mais qui plus est LIBRE.

Pour qu’une liberté puisse s’exprimer, elle a besoin de s’appuyer sur l’Ethique, la Déontologie et l’Expertise. Ce sont nos piliers.

Le Registre des Ostéopathes de France se devait de vous informer.