Deuxième Colloque du Registre des Ostéopathes de France





Beau succès pour cette deuxième édition du Colloque du ROF, qui avait pour thème :


"Du savoir, Savoir faire au Savoir Etre, de la formation au métier ostéopathe.


C'est avec enthousiasme que Gilbert CHAMPION, modérateur et président du CCE a ouvert ce colloque 2015.



Il a malgré tout annoncé l'absence d'une des intervenantes pour raisons de santé. Ainsi, la réflexion autour des décrets et de la réglementation européenne n'a pu enrichir nos échanges.

Suite au travail réflexif initié en 2014, autour de la recherche et de la perception en ostéopathie, c’est
de notre pratique et de notre singularité dont il a été question tout au long de cette journée. Comprendre qui nous sommes et comment rendre vivante la transmission de nos valeurs, autant de thèmes qui ont été abordés par des conférenciers réputés.

C'est une assemblée éparse mais convaincue du bien fondé de cette réflexion engagée par le CCE du R.O.F. qui a écouté Caroline BARRY, ingénieure de recherche, nous développer l'histoire du rapport de l'INSERM concernant l'ostéopathie mais également l'ensemble des travaux réalisés et en cours concernant les médecines complémentaires. Chacun a pu prendre conscience du chemin restant encore à parcourir pour démontrer l'efficacité de l'ostéopathie.

Au delà des diverses recherches encore à réaliser, la nécessité de réussir à mettre en place de grandes études avec l'appui de méthodologistes est apparue comme évidente aux ostéopathes présents et l'envie d'aboutir était palpable par tous.

Après une courte pause, Laurent DENIZEAU, maitre de conférence en sociologie et anthropologie, avait la lourde tâche d'introduire la vision de l'anthropologue sur l'identité d'une profession. Sa réflexion et sa fougue remarquable ont conquis l'assistance qui a pu réfléchir avec les appuis qu'il mettait à

notre disposition et le débat fût très enrichissant pour chacun des participants.

Un déjeuner à peine rafraîchissant mais riche d'échanges laissait la place à un après-midi plus ostéopathique. Philippe MAHÉ, médecin et ostéopathe, membre du CCE du R.O.F., a alors abordé toutes ses expériences de compagnonnage et chacun a fait part des siennes, des demandes reçues et de tous les écueils que nous pouvions rencontrer avec ce type d'exercice. Le DPE devrait avoir un bel avenir !

C'est ensuite Porzia PONTRANDOLFI, DO MROF, qui nous a exposé et livré le fruit de ses recherches de master II sur la technique ostéopathique et son apprentissage.

François OTTAVI MENAGER, Président du R.O.F., conclut les présentations avec une synthèse pertinente des interventions et le chemin encore à parcourir sur le plan politique pour permettre à l'ostéopathie de prendre pleinement sa place.

Une petite pause permit d'aborder l'esprit clair la table ronde avec l'ensemble des participants. les questions diverses mais aussi de nombreux points de vue ont pu être exposés et débattus tous ensemble, et la qualité de réponses des intervenants est à souligner.

Grâce à la richesse des débats et dans l’enthousiasme général, le Président du CCE a donné rendez- vous à tous pour le 3ème colloque du R.O.F., en mars 2016.

Bonne lecture et bonne écoute. 

Vous pouvez consulter les abstracts en cliquant sur le pdf ci-dessous.

Les enregistrements sont d'ores et déjà disponibles sur le site internet du R.O.F. en cliquant ici.
 

TÉLÉCHARGEMENTS